GZDoom débarque sur Switch

fgsfdsfgs nous offre une fois de plus un magnifique portage sur Switch, à savoir GZDoom. Rappelons qu’il s’agit d’un moteur open-source dédié à Doom, très populaire dans le monde du modding. Celui-ci se veut au goût du jour, avec un moteur graphique performant permettant un filtrage ou bien encore la possibilité d’ajouter une multitude de choses au jeu original. L’un des mods les plus réputés et célèbres, Brutal Doom, vaut d’ailleurs son pesant de cacahuètes et devrait pouvoir tourner sans problème sur Switch.

Notez que vous devrez fournir un fichier IWAD du jeu original pour en profiter (par exemple doom2.wad). Récupérable sur la galette originale ou en l’achetant sur Steam ou Gog.

Nouveautés

Version initiale sur Switch, basée sur les dernières sources de GZDoom.

Installation et lancement

  1. Dézipper l’archive dans le dossier switch de votre microSD.
  2. Placer au moins un fichier IWAD supporté (ex.: doom2.wad) dans gzdoom/iwads/.
  3. Démarrer le launcher de GZDoom depuis hbmenu.

Bugs connus

  • Quand vous quittez le jeu avec la fonction « Quit » du menu, quelque chose ne se dé-initialisepas correctement et le prochain homebrew que vous lancerez plantera, à moins de quitter et relancer hbmenu.
  • Les paramètres des axes des joysticks peuvent être remis à zéro après un redémarrage.
  • Le démarrage prend un certain temps.

Notes

  • Contrôles du launcher :
    • D-PAD: navigation
    • L/R: changer d’onglet
    • A: activer l’option
    • B: annuler/quitter
    • X: remise à zéro d’une option
    • PLUS: démarrer le jeu
  • Vous pouvez techniquement placer le jeu dans n’importe quel sous dossier de  sdmc:/switch/, du moment que le dossier gzdoom est placé à côté de gzdoom_launcher.nro.
  • Tous les fichiers custom (PWADs, PK3s, DEHs, LMPs, ou autre) doivent être placés dans le dossier gzdoom/pwads.
  • Le launcher a des profils prédéfinis par défaut pour la plupart des IWADs supportés. Vous pouvez aussi ajouter vos propres profiles en appuyant sur Y sur l’onglet principal. Tous les changements seront sauvegardés dans gzdoom/launcher.ini.
  • Le launcher détectera uniquement les fichiers dans gzdoom/iwads et gzdoom/pwads. Vous pouvez utiliser l’option du fichier Override RSP si vous devez charger des fichiers depuis d’autres emplacements.
  • Le multijoueurs fonctionne, mais n’a été testé qu’entre Switch <=> PC. Vous pouvez démarrer une partie en ligne depuis le launcher. N’oubliez pas de changer le numéro du joueur défini à 1 et lire le message d’avertissement.
  • L’IP à renseigner dans le champ est l’adresse IP locale de la Switch, les autres peuvent utiliser cette IP pour se connecter s’ils sont sur le même réseau.
  • Seul le joueur qui héberge la partie doit paramétrer les options de gameplay, cependant chaque autre joueur doit utiliser les mêmes paramètres que l’hebergeur.
  • Les erreurs fatales sont enregistrées dans error.log. YVous pouvez également activer l’enregistrement des journaux dans le launcher.

 

 

Github | GBAtemp

Laisser un commentaire